1 févr. 2012

15:27 et des pousse-lierres....

Je suis dans cette petite brocante, et je ne veux pas en sortir. Je vois le jour différemment, et tous ces bibelots m'inspirent des gestes tendres, de l'attention à offrir. Pour l'objet, pour la personne. Il y a tant a voir. Je déteste cette odeur de vieux lorsque je monte dans les fripes, les vêtements sont tous imprégnés de ce parfum désagréable. Il est tout aussi impersonnel que personnel. Il est inconnu, étranger, troublant, mais familier.
Il fait froid dehors, une dame me sourit à chaque fois que je la croise. Croyez-moi, son sourire est magnifique, bon, bienveillant.
A la caisse la dame s'adresse à moi en souriant, mais je ne comprend pas, elle ne parle pas français. Son homme, ou son frère, ou son ami, je ne sais pas. Il me dit qu'elle parle très mal le français, qu'elle est russe, et que je ressemble à une fille de là bas.
Ah bon ? plus tard je sors de la brocante, et le froid me fouette le visage, c'est toujours à ce moment là que je me dis ca va passer. Dans quelques minutes je ne ressentirai plus rien. Je ne sentirai plus mon visage, et ca me plait. Mes pensées sont tordues. Seule dans la rue qui me ramène au centre ville je m'imagine avec le nez qui coule sans que je m'en rende compte, comme une môme à qui on a oublié de donner un mouchoir. Je me pose des questions sur cette dame russe, comment en est-elle arrivée là ? est-ce que c'est une de ces femmes que l'on 'commande' par internet ? Pourquoi pas. Après tout le monsieur à coté d'elle parlait parfaitement bien français. Je me remémore le fait qu'elle ai pu penser que je suis russe... comment reconnait-on une fille russe ? c'est insensé.. ou bien c'est une conspiration. Peut-être, on ne sait jamais, que ce couple est français et que pour animer leur couple ils se donnent des petits défis à relever... Si ca se trouve elle ne me parlait pas russe ? c'était du yaourt ? peut-être que tout l'enjeu du défis c'est ca ? de jouer un rôle et surtout de ne pas se faire prendre en flagrant délit de charabia ? Peut-être qu'ils ciblent les personnes qu'ils vont accoster ? et si ca se trouve, son sourire n'était que joué, et qu'elle n'a jamais été bienveillante. Peut-être que leur plaisir c'est de faire croire aux gens que pour un instant dans leur journée, ils ont été dignes d’intérêt ?

Pourquoi pas.

J'aime bien ce concept. Je préfère celui-là a celui de la jeune fille gentiment accostée par une dame russe dans une petite brocante de Carcassonne.

5 commentaires:

Lily a dit…

Peut-être aussi que tu lui faisais penser à une personne en particulier, et pas à une Russe de manière générale.

Incensis a dit…

Une poupée russe.

Nina a dit…

+1

ça me rappelle les histoires de Poupée Gigne, Matriochka, une shirley dans une shirley dans une shirley..

Pan a dit…

Succession de Narcisse, faut pas ! sacrilège.

Nina a dit…

(Poupée Gigogne*)

sa cris lait je tu il elle etc.