15 avr. 2012



1 commentaire:

Terribillis. a dit…

Ton message me fait tant plaisir Belle Faune.

Je ne me prononce pas sur mon état, mais ne t'en fais pas. Mes vacances se déroulent tout à fait normalement malgré ma fainéantise et mes envies qui ne se réalisent pas. Ma foi.

Et toi ? Que me racontes tu ?
C. m'a dis pour vous iriez très bientôt à la caravane, je sais que cela compte énormément pour toi mais qu'une personne manquera à l'appel. J'en suis triste pour toi, pour vous.
[ Une envie de vous appeler les Quatre Fantastiques. ]

Je l'ai lu ce texte, c'était remplis d'amour, de fantasmes, de magie.
Je pense que cela pour être réalisable pour vous, je l'espère, comme une promesse.

La poésie sera notre maîtresse, du moins la mienne pour des temps indéfinis. La musique coulera à flot, je ne puis vivre sans elle.
L'alcool, du vin, de l'absinthe ? Ton âme résistera t'elle à ce péché ? Je me livre un peu trop lorsque l'alcool coule en moi, mais je ne puis faire autrement.
Il me tarde d'être auprès d'elle, j'en prendrai soin. Et il me tarde encore plus de vous avoir toutes les deux, d'admirer enfin ce fil d'or qui vous lie, Belles Fées.

Je ne crois pas aux utopies, je préfère de loin les fantasmes. Je crois donc en celui ci.