27 avr. 2012

Les gestes sont palpitants, les mots ? des gouffres. De quoi se noyer avec le sourire.

2 commentaires:

Adèle Ensior a dit…

je crois qu'un peu je taime
mais je viens d'arriver.

Pan a dit…

ah, pourquoi pas. :)

Et bien.. bienvenue, assis-toi, fais comme chez toi (mais pas trop), un café ?