25 juil. 2012



The cars hiss by my window
Like the waves down on the beach

5 commentaires:

Jolene. a dit…

Jolie. Auto-portrait ?

Pan a dit…

Yep. Merci :)

Léona Snow. a dit…

23h40.
Parfois je pense à ce que ce serait si on se parlait tous les jours, plusieurs fois par jour, tout le temps, à en perdre les mots, à chercher quoi dire quand il n'y a plus rien à dire.
Je détesterais, et c'est ça que j'aime en Violette et toi.
Pendant des jours, des mois, on ne s'importe que de savoir un peu si il reste toujours de la vie, parce-que tant que vous êtes en vie, tout va bien, je m'en fiche de savoir si tu bois un coca ou un jus d'orange à 14h26 le 8 aout, je m'en fiche de la couleur de tes draps. Je m'en fiche.
Tant que tu va bien, que tu me garde ces montagnes de mots pour les quelques heures où nous allons nous retrouver.
ça me va, nous, ça me va tout à fait.
C. est pareil, avec son meilleur ami. Ils se voient deux fois par an, il ne peut pas concevoir cela autrement.
Je lui ai demandé "et tu aimerais que Flo vive là? Pour le voir plus souvent?" il m'a répondu "Non, non je pense pas, je le vois deux fois par an, mais au moins là, je sais que l'on va avoir beaucoup de choses à te dire".
Et putain, ces heures volées, ces heures où je vous ai, où l'on se retrouve autour de petits verres et de carnet, ces heures là sont les plus intenses que je puisse vivre (après mes nuits torrides avec C., quand même).
Tu te souviens lorsque tu nous racontais ton histoire? Lorsque j'ai pleuré puis que l'on a rit, on a rit, on écrivait "La caravane de l'amour" partout, on été heureuses, on ne pensait qu'à nous et nos Amours, et c'était tout ce qu'il fallait.

Shirley, je connais pas la couleur de ta culotte aujourd'hui, mais je t'aime.

Pan a dit…

Vous êtes mon havre.

cazalschristian a dit…

La douceur...

C/C