5 août 2015

« Et si je décide de rester ?
- Tu seras le Conseiller de l'Oasis. Tu possèdes assez d'or pour acheter un bon nombre de moutons et de chameaux. Tu épouseras Fatima et vous vivre heureux pendant la première année. Tu apprendras à aimer le désert et tu connaîtras, un par un, les cinquante mille palmiers. Tu comprendras comment ils croissent et ils te feront voir un monde qui ne cesse de changer. Et alors, tu déchiffreras de mieux en mieux les signes, parce que le désert est un plus grand maître que tous les déserts.

La deuxième année, tu te rappelleras l'existence d'un trésor. Les signes commenceront à t'en parler avec insistance, et tu essaieras de ne pas en tenir compte. Tu te serviras de tes connaissances uniquement pour le bien de l'Oasis et de ses habitants. Les chefs de tribus t'en sauront gré. Tes chameaux t'apporteront richesse et pouvoir.

La troisième année, les signes continueront à parler de ton trésor et de ta Légende Personnelle. Tu passeras des nuits et de nuits à errer dans l'Oasis, et Fatima sera une femme triste parce que ton parcours, à cause d'elle, aura été interrompu. Mais tu continueras à l'aimer, et cet amour sera partagé. Tu te souviendras qu'elle ne t'avais jamais demandé de rester, parce que la femme du désert sait attendre le retour de son homme. Tu ne lui en voudras donc pas. Mais tu marcheras, des nuits et des nuits, dans les sables du désert, au milieu des palmiers, en pensant que tu aurais peut-être pu continuer ta route, te fier davantage à ton amour pour Fatima. Car ce qui t'aura fais rester dans l'Oasis, c'était seulement ta propre crainte de ne jamais revenir. Et, quand tu en sera là, les signes t'indiqueront que ton trésor est enfoui à jamais sous la terre.

La quatrième année, les signes t'abandonneront, parce que tu n'auras pas voulu les entendre. Les chefs de tribus le comprendront, et tu seras destitué de ta charge au Conseil. Tu seras alors un riche commerçant, possesseur de nombreux chameaux et marchandises en abondance. Mais tu passeras le reste de tes jours à errer au milieu des palmiers et du désert, en sachant que tu n'auras pas accompli ta Légende Personnelle et qu'il sera désormais trop tard pour le faire.

Sans avoir jamais compris que l'Amour, en aucun cas, n'empêche un homme de suivre sa Légende Personnelle. Quand cela arrive, c'est que ce n'était pas le véritable Amour, celui qui parle le Langage du Monde.»


L'alchimiste, Paulo Coelho

2 commentaires:

D'Or Et De Laine a dit…

Ah, finalement tu le lis! J'avais adoré ce livre!

Pan a dit…

Oui ! finalement j'ai opté sur un choix plus économique : taper sur les bouquins de mon père. Alors j'ai lu du Saint Exupery, du Jack London, et là je suis en train de terminer L'alchimiste.. J'aime beaucoup le lire, je comprends tout cet engouement qu'il y a autour de lui, et pourquoi tout le monde peut s'y retrouver. :)