28 mai 2017


Petit à petit je me vois être une femme, de nouveaux sentiments naissent, des sentiments qui, fut un temps, m'auraient effrayé

- la peur de grandir, 

la peur de grandir

Me rendait irritable -

Aujourd'hui j'aborde cette peur d'une nouvelle manière. Depuis peu il m'arrive de me croiser devant un miroir et j'aperçois une femme, une fraction de seconde. Alors je m'arrête, je m'observe, je ressens peut-être ce que peuvent ressentir des regards extérieurs, et à nouveau le voile s'efface.
A nouveau moi.
Je me retrouve.
Et je ne suis pas une femme, ni une enfant.
Je suis là.
C'est tout. 

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Il y a si longtemps que je n'étais pas passée par ici. Des années.
Je retrouve ta façon d'écrire que j'aimais tant. La beauté de tes photographies. Ta douceur.

Je connais ce sentiment. La peur de grandir.
Longtemps, je me suis demandée: qu'est qu'être une femme?

Aujourd'hui je crois que je peux dire que je suis devenue mère avant de devenir femme.
Pour autant, je ne peux pas dire que j'ai trouvé une réponse à ma question. Je ne sais toujours pas ce qu'est être une femme.

Mais je peux dire par contre que je sais mieux qui je suis moi.
Au delà de l'enfant, au delà de la femme, au delà de la mère.
Je suis là, je suis moi.

Voilà quelques mots pour laisser une trace de mon passage par ici.

Chloé.

Pan a dit…

Quel ravissement de retrouver un peu de tes mots..